Tu n’auras pas peur de Michel Moatti

Tu n'aura pas peur

Tu n’auras pas peur

C’est un roman à double lecture que nous offre Michel Moatti, d’un grand thriller palpitant à la critique d’un monde où la course effrénée des médias vers le sensationnel reflète une réalité qui nous effraie.

L’intrigue de tu n’auras pas peur de Michel Moatti

Lorsqu’un crime ignoble est commis sur Crystal Palace au nord-ouest de Londres, la journaliste Lynn Dunsday se rend immédiatement sur place, prévenue par un réseau d’alerte sur le net. Elle y retrouve Trevor Sugden, journaliste à l’ancienne pour un quotidien papier. La scène de crime est surréaliste. L’homme qui vient d’être extrait de Lower Lake est ligoté par des rubans d’adhésifs sur un siège d’avion. Ce n’est que le début d’une longue série de crimes odieux, dont on apprendra plus tard que les mises en scène sont étudiées au plus juste pour choquer, bien sûr, mais également pour coller à une réalité que le serial killer est le seul à connaître. Il laisse cependant des indices, comme un jeu de piste destiné à la police, mais également aux journalistes. Une course à l’information commence entre Lynn Dunsday du Bumper, journal en ligne qu’elle alimente plusieurs fois par jour pour maintenir la pression, Trevor Sugden dont le journal papier ne joue pas dans la même temporalité et le flic Andrew Folsom, par ailleurs petit amis de Lynn. La guerre des médias est en route, télévisions, tabloïds, journaux du Net et éditions papier. Qui donnera l’information qui fera le buzz, qui arrivera à arracher des informations aux flics, qui décryptera les énigmes ?

Ce que nous pensons de Tu n’auras pas peur de Michel Moatti.

Michel Moatti nous balade entre réalité et fiction, le roman est contemporain entre Brexit, gouvernement de Theresa May en difficultés, affaires politiques, réalités virtuelles et dérives du Net. Le roman, de 474 pages tout de même, ne lasse pas un instant. Des chapitres courts, parfois une demi-page donnent le rythme comme des fulgurances prises en pleine tête. La réalité des crimes piochés dans les archives des crimes les plus ignobles et reproduits par le Serial Killer font froid dans le dos. Mais Michel Moatti cherche également à nous faire prendre conscience du rôle des médias dans cette course folle au buzz, à l’instantanéité de l’information et ses dérives dans le but d’être le premier. Et peu importe si les faits sont vérifiés ou vérifiables tant qu’on attire les consommateurs d’une information voyeuriste et malsaine. Même si nos deux journalistes font leur travail correctement malgré la pression de leurs directions qui en demandent toujours plus. Et nous sommes parfois mal à l’aise d’être dans le rôle du lecteur assidu qui lui aussi tourne les pages à un rythme effréné pour plonger dans l’horreur quitte à passer sur le net pour s’alimenter des crimes réels mis en exergue par le tueur. C’est donc un roman à double lecture que nous offre Michel Moatti, d’un grand thriller palpitant à la critique d’un monde où la course effrénée des médias vers le sensationnel reflète une réalité qui nous effraie.

L’auteur

Michel Moatti, universitaire et journaliste de formation, a été correspondant de l’agence de presse britannique Reuters, et a vécu à Londres au début des années 1990. Il a signé en 2013 Retour à Whitechapel, La véritable histoire de Jack l’Éventreur, fruit d’une recherche de près de trois années dans les archives victoriennes : presse de l’époque, dossiers de la Metropolitan Police (Scotland Yard), rapports médico-légaux, témoignages des jurys d’enquêtes…
Après Blackout Baby en 2014 et Alice change d’adresse en 2016, Michel Moatti a publié cette année son quatrième roman Tu n’auras pas peur à travers lequel il revient à l’investigation ; ce thriller contemporain traite de son sujet de prédilection : l’influence des médias et la violence sur Internet. Titre pour lequel il vient de remporter le prix polar 2017 du meilleur roman francophone au festival de Cognac.

Rencontre Michel Moatti

Rencontre Michel Moatti

Tu n’auras pas peur de Michel Moatti
NC édition – mars 2017
473 pages
19 euros

Michel Moatti sera à la librairie du fil à retordre pour une rencontre dédicace le vendredi 1 décembre 2017 à 19h30.
Possibilité de restauration par la suite avec réservation de préférence.
Au Petit Troc – 36, place de l’église – Villeneuve-lès-Maguelone

Waldeck Moreau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *